CE QUE J'EN PENSE

Danielle Drouin

Le PQ et les derniers sondages

En réfléchissant à la baisse des intentions de vote pour le Parti québécois dans les derniers sondages, je n’arrivais pas à trouver une logique à cette tendance.

Je repassais dans ma tête la dernière session parlementaire et  me disais que le PQ avait pourtant  accompli un travail remarquable pour défendre les intérêts des Québécois.  Des dénonciations des politiques abominables des libéraux, à l’Assemblée nationale comme en points de presse, des propositions pour éviter le pire aux Québécois, des projets déposés, de la visibilité à travers la province, il y en a eu abondamment. Et le PQ a même plusieurs réussites à son actif, ayant fait reculer Couillard sur bien des points.

Quant à son équipe, nous pouvons affirmer, au-delà de la partisanerie,  qu’elle est solide et la meilleure de tous les partis. Alors, quoi? Son chef? Pourtant, on le voit se démener, combattre sans répit, être partout, alors je ne pense pas que l’on puisse l’accuser d’inertie. On lui a reproché (et on continue à tort de le faire) ses changements de position. Vrai qu’il y en a eu quelques-uns, mais depuis un bon bout de temps, Lisée s’en tient à des positions parfaitement définies et à un programme bien établi pour faire avancer le Québec. Et il parle d’indépendance plus qu’aucun autre chef ne l’a fait depuis de nombreuses années.   Oups! C’est devant cette constatation qu’une petite lumière s’est allumée. Et s’il se situait exactement là, le problème?

 Se pourrait-il que la population qui répond aux sondages ne voit  que l’indépendance et, plus que jamais, cet épouvantail de référendum dans les intentions du PQ? Cette population qui ne lit pas tout et qui entend Lisée ou l’un de ses députés répéter à la télé que  « si on était indépendant, on n’aurait pas tel ou tel problème venant d’Ottawa », « quand nous serons indépendant… », etc.  ne retient-elle que cela? Les plus ou moins politisés, les analphabètes politiques se rappellent-ils ou ont-ils bien saisi le plan de Lisée de gouverner dans un premier mandat et de procéder à l’indépendance que lors d’un deuxième mandat? Peut-être pas. Peut-être pas tous.

 

J’en suis donc arrivée à cette impression très nette que les 67% des électeurs qui refusent l’indépendance   sont plus que jamais méfiants envers le PQ et c’est pourquoi ils le rejettent comme prochain gouvernement. Je peux me tromper, mais c’est que j’en pense.

juin 22, 2017 Posted by | Actualité | Laisser un commentaire

À quoi se prépare Québec solidaire?

Pour quiconque le moindrement perspicace, c’est un truisme de dire que QS se prépare à devenir plus fort que jamais, mû par un optimisme résolu de faire élire en 2018 un nombre de députés jamais espéré de toute son insipide existence et ce, grâce à sa nouvelle coqueluche. Un objectif bien légitime pour un parti politique, certes. Mais on est bien loin de l’urgence de se débarrasser de Philippe Couillard, « Sauveur » autoproclamé du Québec et chef de l’immensément toxique PLQ.

Entrevue à Rimouski avec Gabriel Nadeau-Dubois et un porte-parole de QS.

http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/info-reveil/episodes/378928/audio-fil-du-jeudi-13-avril-2017/4

En résumé:

GND a rencontré une dizaine de candidats potentiels hautement qualifiés lors de sa tournée Faut qu’on se parle et tentera de les convaincre de se présenter aux prochaines élections. Faut qu’on se parle, on s’en doutait, ne se voulait pas qu’une jasette entre citoyens mais une préparation à la prochaine campagne électorale.

Pour mieux faire connaître QS dans les régions, GND expliquera aux électeurs son projet de développement économique régional car, et je cite: « Les anciens partis ne répondent pas aux besoins des régions ». On voit que QS ne se lasse pas de juger indifféremment le PQ et le PLQ, ignorant délibérément que le PQ est le parti des régions et que, comme par hasard, le programme de Jean-François Lisée est surtout axé sur la défense des intérêts des régions.

Pas question de fusion ni de programme commun avec le PQ, vu son manque d’engagement pour la souveraineté (sic), les questions socio-économiques et environnementales (sic), et son bilan néolibéral (sic). « Il faut sortir de cette vieille politique, déclare avec arrogance la coqueluche« . À noter que pour QS, tout ce qui n’est pas socialiste à la Hugo Chavez est forcément néolibéral.

Pactes électoraux avec le PQ? Ça, c’est une autre histoire, répond GND. Et le porte-parole, Julien Fecteau-Robertson, de se plaindre avec un culot extraordinaire de la réponse très décevante du PQ s’il demande, par exemple: « Seriez-vous prêt à retirer un candidat péquiste pour présenter un candidat de QS dans Rimouski? » Quand on sait qu’Harold Lebel a emporté le comté de Rimouski avec plus de 40% des voix en 2014, on lui demanderait de se sacrifier pour un candidat de QS? Fort de son 16% dans Rimouski, QS aurait-il la prétention de gagner ce comté péquiste? Mais à quoi joue-t-on, exactement?

Québec solidaire a fait perdre 14-15 comtés au PQ en 2012, l’empêchant de former un gouvernement majoritaire. C’est de cela que se souviennent Jean-François Lisée et Véronique Hivon quand ils déploient tous leurs efforts pour conclure une entente électorale avec QS. On peut facilement comprendre l’importance de l’enjeu.

Mais…

Force est de constater que la mauvaise foi de Québec solidaire, son égotisme incurable, sa prétention risible de détenir LES solutions pour un Québec meilleur – avec son  socialisme fallacieusement appelé progressisme – sont indélébiles. Québec solidaire s’en balance que le parti libéral gouverne à perpétuité. Sauver le Québec n’est pas un objectif prioritaire. Tout ce que souhaite QS, c’est de récolter un ou deux députés de plus, d’élection en élection, afin de devenir, un jour peut-être,  un vrai parti d’opposition ou mieux, de réussir, à force de dénigrement, à déloger le PQ de la scène politique.

Québec solidaire n’aime pas le Québec, il s’aime.

Québec solidaire n’est solidaire que de son nombril.

C’est une chose d’être un parti inutile. C’en est une autre de nuire.

avril 20, 2017 Posted by | Actualité | 2 commentaires

Le parfait Couillard

Je m’étais fait un devoir de ne pas regarder l’entrevue de la complaisante Céline Galipeau avec Philippe Couillard. Mais voilà que la nuit dernière, j’entends de mon bureau la voix mielleuse de la journaliste. Réalisant qu’il s’agissait de la reprise de l’entrevue de la veille, je me précipite au salon pour éteindre illico presto ma télévision. Et puis non! me dis-je. Je me calme et je l’écoute.

Encore une fois, j’ai observé ce personnage qui m’exaspère au plus haut point, chaque fois que  j’entends son faux discours. Et j’ai compris ce que jusque-là je refusais de comprendre: Couillard, il est parfait. Le ton, l’attitude, le geste, le sérieux, le calme, l’affabilité, lui confèrent une crédibilité aussi impensable qu’enrageante. Aucune hésitation dans ses réponses. Regard sans expression, pas le moindre cillement pendant qu’il raconte ses salades. Une leçon apprise par coeur. Oups! il s’est passé le doigt sur la paupière. Malaise? Mais non! ça lui piquait.


Je me suis mise dans la peau de l’analphabète politique qui, par un pur hasard, se serait trouvée devant son écran à ce moment-là et qui, par miracle, aurait résisté au zappage. Ben oui, c’est juste temporaire cette affaire-là. Oui, des sacrifices (pour les autres), mais ça vaut la peine. Après, tout va revenir comme avant. Même mieux, on ne sera plus endettés pis nos impôts vont baisser. Enfin, un ministre qui se tient debout! Il fait tout ça pour l’avenir de nos enfants et le monde chiale. Maudite politique! Y a pas le choix de couper partout, la province est dans le rouge. Et plus il va attendre pire ça va être, c’est le gros bon sens ce qu’il dit. Tiens, les v’là les jobs promises: la patente maritime, des infrastructures (?), le Plan Nord.


Vous croyez que j’exagère? Pas du tout. J’en ai connu des analphabètes politiques dans ma vie et ça ressemble exactement à ça. La madame a tout avalé sans se poser de questions et elle est allée se coucher l’esprit tranquille. Demain, elle n’y pensera plus.


Oui, il est parfait, Couillard. Pour tromper la population, il n’y a pas plus adroit. Il ment comme il respire, sans jamais s’essouffler. Il explique la situation comme un bon père de famille qui sait, lui, où il s’en va. Qui sait, lui, que c’est pour notre bien à tous. Il comprend que c’est dur. Mais il voit loin, il voit grand. Il a raison, quoi! Il le dit avec des mots, il le dit avec des gestes. Il le dit avec son air de premier ministre et sa fausse dignité. Il le dit avec l’impudence des menteurs invétérés et sa froideur cartésienne, mais il en impose. Et son regard (fixe) ne le trahit jamais. Bref, il inspire confiance. Aux nombreux Québécois malavisés.


Qu’est-ce qu’on fait avec ça? Qu’est-ce qu’on fait contre ça? À part, rager, impuissants, je ne vois pas. Il est fort, notre premier ministre. Fort de sa fourberie. Fort de son machiavélisme. Il y a péril en la demeure et le peuple dort.

Armons-nous pour le Grands Combat! Et je ne parle pas de fusils.

 

* * *

«Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique.

Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques.

L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique.

Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales. »

Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956

TUBES LIVRES

 

avril 8, 2015 Posted by | Actualité | Laisser un commentaire

Les controverses du gouvernement Couillard

(VOIR LA SUITE EN BAS DE CET ARTICLE)

11 controverses du gouvernement Couillard

Huffington Post Québec Huffington Post Québec

Huffington Post Québec

Patrick Bellerose

QUÉBEC – Le gouvernement Couillard est au pouvoir depuis moins d’un an et déjà il a cumulé quelques controverses.Certaines sont passées à l’histoire («Il n’y a pas un enfant qui va mourir de ça»), d’autres ont vécu le temps de quelques bulletins de nouvelles.

Petit retour sur les cafouillages d’un jeune gouvernement.

L’affaire Bolduc

Alors qu’il était député de l’opposition, le docteur Yves Bolduc a reçu une prime de 215 000$ pour prendre en charge des patients pendant une période minimale de douze mois. Avec la défaite du gouvernement Marois, et son retour à un poste de ministre, Yves Bolduc a dû abandonner une partie de ses patients avant la fin du contrat. La prime, créée lors de son passage comme ministre de la Santé, visait à inciter les médecins à prendre en charge des patients sur une liste d’attente pour une période minimale de douze mois. De nombreux critiques ont souligné que le docteur Bolduc n’aurait pas dû prendre en charge ces patients, sachant que le gouvernement minoritaire de Pauline Marois pouvait tomber à tout moment. D’autres ont également sourcillé en apprenant qu’Yves Bolduc conciliait un travail de député et les responsabilités de médecin. Après deux semaines de controverse, le ministre Bolduc a accepté de rembourser la moitié des sommes perçues en trop, tel que réclamé par la RAMQ, en plus d’offrir l’autre moitié à des organismes de charité.

L’affaire Lisée

L’opposition y a vu une tentative de diversion pour faire oublier l’affaire Bolduc. La ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, a soulevé des doutes sur le nombre de passages en France de son prédécesseur, Jean-François Lisée. Ce dernier a prolongé des missions ministérielles dans l’Hexagone pour passer du temps avec sa conjointe et ses enfants. Christine St-Pierre s’est alors interrogée publiquement, et sans preuves, sur les coûts engendrés par les contribuables. Vexé, Jean-François Lisée a rétorqué qu’il a payé tous les frais supplémentaires. Le député de Rosemont a alors enjoint à la ministre de s’excuser publiquement, faute de quoi il intenterait une poursuite en diffamation. Christine St-Pierre s’est exécutée le lendemain, mettant un terme à la controverse.

L’affaire Bolduc, prise 2

Après avoir plongé son gouvernement dans l’embarras avec l’histoire des primes pour son travail de médecin, le ministre de l’Éducation Yves Bolduc a fait parler de lui pour une déclaration malheureuse. Alors que les commissions scolaires sont confrontées à d’importantes compressions budgétaires, Yves Bolduc a affirmé qu’il ne voyait pas de problèmes à ce qu’elles achètent moins de livres. « Il n’y a pas un enfant qui va mourir de ça et qui va s’empêcher de lire, parce qu’il existe déjà des livres [dans les bibliothèques] », a-t-il déclaré au journal Le Devoir. Quelques jours plus tard, le ministre a dû s’excuser devant le tollé soulevé dans le monde de l’édition et dans la population. « Je tiens à le dire, je suis très malheureux de la déclaration que j’ai faite. Ça a été une déclaration très malhabile », a-t-il dit.

Heurtel blâme les fonctionnaires

Le ministre de l’Environnement a refusé de prendre la responsabilité pour un certificat d’autorisation émis à TransCanada pour son projet de port pétrolier à Cacouna sans avoir obtenu d’avis scientifique. David Heurtel a plutôt rejeté la faute sur les fonctionnaires, qui auraient autorisé le projet. Seulement, dans un système parlementaire, le ministre est responsable des actions de son ministère. Depuis, le ministre Heurtel prend rarement la parole et répond encore plus rarement aux questions des journalistes.

Gaétan Barrette insulte Claude Castonguay, la CAQ et les jeunes médecins

Le ministre de la Santé n’a pas la langue dans sa poche et il l’a prouvé dans le cadre de l’affaire Bolduc. Gaétan Barrette a qualifié de «foutaises» les propos de son prédécesseur Claude Castonguay, qui avait demandé la démission d’Yves Bolduc, en plus d’établir un lien entre les agissements de ce dernier et la commission Charbonneau. Le ministre Barrette a accolé le même terme aux propos du chef de la CAQ François Legault et son leader Éric Caire. Les jeunes médecins ne furent pas en reste: «La charge de travail qu’Yves Bolduc avait, ça peut être un équivalent à temps plein pour un jeune de 28 ans, mais pour quelqu’un de cette génération, c’est l’équivalent d’un temps partiel».

L’évasion d’Orsainville

L’évasion de trois détenus du Centre de détention d’Orsainville a entraîné la ministre de la Sécurité publique dans la première controverse majeure du gouvernement Couillard. Alors que l’évasion est survenue un samedi, la ministre Lise Thériault a donné son premier point de presse le lundi matin. Par la suite, la ministre a fourni de nombreuses informations qui se sont avérées fausses. Lise Thériault a notamment affirmé que le juge Louis Dionne avait ordonné l’abaissement de la cote de sécurité des détenus. Or, la cote de sécurité avait été abaissée uniquement pour les jours d’audience du tribunal, alors que l’évasion est survenue un samedi. Lise Thériault a ajouté à la controverse en ajoutant qu’un membre de son entourage lui a menti. Une enquête administrative est présentement en cours.

Le doigt d’honneur de Julie Boulet

La députée de Laviolette, et ex-ministre, Julie Boulet a connu un retour en chambre mouvementé après son passage à la commission Charbonneau. Son témoignage avait été marqué par de nombreux trous de mémoire, notamment au sujet de l’objectif de financement de 100 000$ pour chacun des ministres. Alors qu’un député péquiste posait une question sur son passage devant la commission, Julie Boulet a fait un doigt d’honneur en direction des banquettes des d’honneur en direction des banquettes des députés péquistes. Julie Boulet s’est rapidement excusée à la sortie du Salon bleu. Elle a expliqué que la question lui semblait «tendancieuse».

Moratoire dans les CPE

Peu après son entrée en fonction, la ministre de la Famille Francine Charbonneau a décrété un gel dans l’attribution de nouvelles places en garderies subventionnées. La nouvelle a inquiété de nombreux parents qui s’étaient vus promettre une place pour leurs petits, de même que des propriétaires sur le point d’ouvrir leur établissement. La grogne a finalement fait reculer la ministre, qui levé le moratoire pour les places déjà prévues dans l’année en cours.

La volte-face de Kathleen Weil

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion s’est mise dans l’embarras en affirmant qu’elle n’aurait aucune objection à travailler avec un intégriste religieux, si celui-ci ne représente pas un danger. Mais, oups, la ministre Weil a fait marche arrière à peine quelques heures plus tard, changeant son discours du tout au tout. «Ce serait impossible que quelqu’un comme ça se retrouve dans mon cabinet, vraiment impossible», a-t-elle finalement tranché.

Les fouilles à nu respectueuses

C’est une troisième prise contre le ministre Bolduc. Dans les couloirs du parlement, plusieurs estiment que le ministre de l’Éducation sera remplacé lors d’un remaniement ministériel, probablement en juin. Après sa prime comme médecin et son commentaire sur les livres dans les bibliothèques scolaires, Yves Bolduc a glissé sur le dossier des fouilles à nu. Le ministre a affirmé que les fouilles à nu sur des élèves du secondaire étaient permises, en étant que cela soit fait de manière «très respectueuse». Si le ministre avait peut-être raison sur l’aspect légal (le débat se poursuit à ce sujet), sa réaction a choqué la population. Deux jours plus tard, le premier ministre désavouait son ministre en affirmant en chambre qu’il n’y aurait plus de fouilles à nu dans les écoles, à moins de cas extrême.

Les ministres muselés

Peu après la déclaration d’Yves Bolduc sur les fouilles à nu, les ministres ont reçu la consigne de ne plus s’adresser aux médias avant le caucus matinal. Ils pourront désormais parler aux journalistes une fois qu’ils auront été «briefés» sur leurs dossiers. Plusieurs groupes ont dénoncé la manoeuvre, certains y voyant même une «Harperisation» du contrôle de l’information au gouvernement Couillard.

* * *

Je ne suis pas d’accord avec le qualificatif  de « jeune gouvernement » attribué par l’auteur Patrick Bellerose. Ce gouvernement est sensiblement le même que celui de Jean Charest qui a gouverné 10 ans sur 11 1/2 ans.

* * *

Alors, je prends la relève… voici la SUITE des controverses du PLQ. J’en ajouterai au fur et à mesure…

 

Couillard se ridiculise en Chine (octobre 2014)

Il demande au plus grand producteur de porc au monde de faciliter les importations de viande de porc du Québec. Le gouverneur du Shandong, par politesse, lui répond que  cette décision relevait du gouvernement central. Mais Couillard en remet en laissant entendre que le gouverneur du Shandong ne pouvait pas être au courant de tous les détails d’acheminement. Aussi bien le traiter d’incompétent. Honte!

Leitao déclare que la promesse de 250,000 emplois n’était qu’une cible (novembre)
 

Talonné par les partis de l’opposition sur la promesse électorale de créer 250,000, le ministre des Finances Leitao se défend en annonçant qu’il ne s’agissait pas d’une promesse mais bien d’une cible! Couillard contredit son ministre des Finances le lendemain en réitérant son engagement formel de créer 250,000 emplois.

  

Pierre Moreau est près de l’abus de pouvoir (décembre)

Il menace de couper les vivres à Laval et Longueuil si elles n’absorbent pas sans hausse de taxe la pelletée de compressions que Québec vient de leur envoyer. Il accuse les maires Caroline Saint-Hilaire et Marc Demers de ne pas absorber les transferts uniquement parce qu’ils sont souverainistes.


Couillard et son voyage en France (février 2015)

Avant son départ avec sa cour de 6 ministres, il commet un impair diplomatique en déclarant aux médias que non, ce n’est pas une grosse dépense en période de rigueur (austérité pour nous) puisque ça se fera aux frais de la France. Il n’en fallait pas plus pour que Le Figaro publie un article intitulé: Québec: Voyage royal aux frais des Français.

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2015/02/26/10001-20150226ARTFIG00392-quebec-voyage-royal-aux-frais-des-francais.php

 

Démission du ministre Bolduc (février 2015)

Les bourdes se multipliant, Yves Bolduc se voit dans l’obligation de démissionner, empochant une prime de transition de $150,000. Il sera remplacé par le ministre François Blais peu après.

 

Couillard et son discours en anglais en Islande (mars)

Il a fait un discours uniquement en anglais lors de son passage à la conférence Artic Circle. Lorsqu’un journaliste lui a demandé si, comme leader de la francophonie, il ne devrait pas en faire davantage pour faire rayonner la langue française comme langue internationale, il a répondu, irrité,  «Le monde entier sait que le Québec est francophone».

Le député Marc Tanguay et sa pub (mars)

Malgré les critiques et dénonciations, il refuse de retirer une publicité sur le site d’un centre communautaire islamique prônant la violence à l’égard des femmes. Pendant qu’il est en France, Philippe Couillard doit le ramener à l’ordre en le sommant de retirer cette publicité.


 
Le mépris de Jacques Daoust (mars)

Les «rois du village» dans les régions n’auront plus l’assistance du gouvernement, annonce le ministre. «Ça fait surtout mal à l’ego en région, parce que quand vous êtes le roi du village et que vous devez faire faillite, c’est difficile ». Ça lui a pris trois jours avant de s’excuser.

La taxe de Poëti (mars)

Le ministre responsable de la région de Montréal annonce son intention de créer une nouvelle taxe pour les citoyens qui habitent à proximité des services de transport collectif existants et à venir.  Devant le tollé causé par ses propos, il fait volte-face et le lendemain Philippe Couillard déclare que le gouvernement n’a aucune intention d’accorder de façon unilatérale de nouveaux pouvoirs de taxation à Montréal. Mais il ne ferme pas la porte: «Si la ville de Montréal veut le réclamer, c’est à elle de le faire et ce sera négocié».

 


Propos sexistes du ministre Poëti (mars)

Alors qu’il s’adresse aux convives d’un souper gastronomique en Gaspésie, parlant d’un éventuel voyage des membres à Montréal il déclare: « leurs conjointes sont les bienvenues. On a beaucoup de centres d’achats à Montréal». C’était supposé être une blague mais les femmes d’affaires ne l’ont pas trouvée drôle. Le PM a qualifié les propos de son ministre de “regrettables”.

 

Gaétan Barrette et son ingérence au CHUM (mars)

Démissions en bloc au C.A. du CHUM, à commencer par Jacques Turgeon, suite aux accusations d’ingérence et d’abus de pouvoir du ministre de la Santé. Le PQ et la CAQ exigent sa démission. De France, P. Couillard réitère sa confiance en son ministre.

 

Jean-Marc Fournier et le jurisconsulte (mars)

Il a eu la mauvaise idée de demander un avis au jurisconsulte Claude Bisson sur les supposés conflits d’intérêts de PKP.  Après que Me Bisson eut déclaré que la solution envisagée par PKP pour éviter de se placer en conflit d’intérêts le placerait en violation du code d’éthique de l’Assemblée nationale, PKP  a rétorqué que c’était plutôt le jurisconsulte qui était en situation de conflit d’intérêts, car il n’avait pas divulgué que son fils, Alain, a été congédié du Journal de Montréal lors du lock-out de 2010. Pour sa défense, Jean-Marc Fournier n’a rien trouvé de mieux que d’accuser PKP de se livrer à une stratégie d’intimidation, à une attaque brutale contre l’institution du jurisconsulte.(!)


Barrette: erreur de date dans sa loi 10 (mars) 

Les 6000 cadres du réseau de la santé sont mis au ballottage le 31 mars, mais le règlement qui prévoit de ramener leurs indemnités de départ de 24 à 12 mois n’entre en vigueur que le lendemain, soit le 1er avril. Un projet de loi mal ficelé, rédigé sur un coin de table, adopté dans la précipitation, sous bâillon, dit le PQ. Gaétan Barrette devra corriger le tir par décret.

 

Barrette caquette en Chambre (mars)

Alors qu’Agnès Maltais intervenait au sujet d’une motion sur le droit à l’avortement, Gaétan Barrette s’est mis à faire des bruits de poule. Le ministre a nié ce fait, affirmant qu’il disait plutôt parle-parle-parle. Une source indépendante affirme avoir entendu un caquètement «semblable à un perroquet», une autre, pa-pote-pa-po-te. Quoi qu’il en soit, cela témoigne du manque de respect de Barrette et de sa grossièreté habituelle, déplore Maltais.

.

16 cadres de la DPJ limogés par erreur (avril)

Le ministère de Gaétan Barrette a congédié 16 directeurs de la DPJ pour les réembaucher le lendemain. Pour camoufler cette bavure, la ministre Lucie Charlebois dit qu’ils ont été limogés temporairement, le temps qu’ils soient reconfirmés par leurs conseils d’administration… le lendemain?! Selon Lisée, ce cafouillage illustre le niveau d’improvisation dans lequel le projet de loi 10 a été conçu et adopté.


Le ministre de l’Éducation sur les étudiants en grève “qui exagèrent” (avril)

Suite aux manifestations des étudiants contre l’austérité du gouvernement Couillard, François Blais a suggéré aux recteurs des universités d’expulser 2 ou 3 étudiants par jour en guise de sanction. Suite au tollé que ses propos ont soulevé, il a cherché à atténuer ses propos.

mars 7, 2015 Posted by | Actualité | Laisser un commentaire

Ce que nous devons au Parti québécois

Un rappel des droits, lois et services dont nous bénéficions tous grâce au Parti québécois (1977-2013)
  • Loi sur le financement des partis politiques
  • Charte de la langue française
  • Droit à la non-discrimination des homosexuels
  • Loi anti-briseurs de grève
  • Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles
  • Assurance automobile (RAAQ/SAAQ)
  • Création du ministère de l’Environnement
  • Commission des normes du travail
  • Droit à la non-discrimination des femmes enceintes
  • Régime d’épargne-actions (RÉA)
  • CSST
  • Loi sur l’accréditation et le financement des associations d’élèves ou d’étudiants
  • Loi sur l’équité salariale
  • Perception automatique des pensions alimentaires
  • Congés parentaux
  • CPE
  • Création de la société Investissement Québec
  • Régime public d’assurance médicaments
  • Protection du consommateur
  • Signature de la Paix des Braves
  • Politique nationale de l’eau
  • Fin du nucléaire
  • Héma-Québec
  • C’est au PQ que revient le mérite de la Loi 52 Mourir dans la dignité
  • Le PQ est aussi le Parti qui a fait élire le premier noir à l’Assemblée Nationale Jean Alfred, en 1976

       Alors, on dit merci, même si on déteste le PQ Clignement d'œil

mars 5, 2015 Posted by | Actualité | Laisser un commentaire

Horreur-2014

L’année 2014 fut celle de l’horreur du retour des libéraux au pouvoir.

Cette Horreur-2014 est essentiellement la conséquence de la peur insensée du référendum inventé par Philippe Couillard et le porte-parole du DGE. Une peur   stratégiquement créée et utilisée à outrance par un Couillard dépourvu d’éthique, de scrupule et du moindre sens de l’intégrité. On finit par croire aux mensonges répétés, les libéraux manipulateurs le savent par expérience. Ils savent qu’une fois le mensonge enregistré, aucune dénonciation n’atteindra le cerveau programmé des électeurs malavisés (majorité).  Et ils sont bien au fait  que l’analphabétisme politique joue en leur faveur.

L’Horreur-2014 nous est tombée dessus comme une catastrophe inattendue, pour la plupart. L’ennemi du Québec et ses sinistres sbires ont repris le pouvoir sous de fausse représentations.

L’année 2015 s’annonce tout aussi difficile, tout aussi laide et révoltante. On continuera de nous mentir en justifiant les mesures d’austérité par un déficit budgétaire gonflé de 4 milliards.  Déficit contredit par Gérald Fillion, IRIS et de nombreux économistes. Sur la base de ce mensonge, on continuera de couper, couper et… couper dans nos services publics. Et d’augmenter tarifs et taxes.  Allons-nous continuer de croire que cette austérité est inévitable alors que Leitao a admis viser un surplus de 4 milliards pour l’année préélectorale? Comme par hasard (!) ce même montant de 4 milliards ajouté au déficit réel?

Philippe Couillard n’est pas revenu dans le paysage par amour pour la politique. Encore moins par amour pour le Québec. Alors qu’il lançait: "Je déteste ce gouvernement" (PQ), il aurait pu tout aussi bien dire: "Je déteste le Québec". Le Québec tel qu’il est. Sa société distincte, le désir de son peuple de se sortir du multiculturalisme et surtout de devenir un pays indépendant.

Philippe Couillard est revenu en politique avec une commande en poche. Celle de démanteler notre modèle Québécois, de nous appauvrir et ainsi rendre économiquement impossible l’idée même de devenir un pays. Le Québec doit devenir une province comme les autres dans le ROC et à jamais le demeurer.  Voilà la mission machiavélique du docteur Couillard!

Chers Québécois, il est temps plus que jamais que notre peuple sorte de son indifférence malsaine, de son ignorance volontaire, de sa léthargie traditionnelle, de son aveuglement, du cynisme dans lequel certains se complaisent et qui sert de justification à la bêtise.

Je souhaite à toutes et à tous une heureuse année 2015 sur le plan personnel et professionnel. Quant au reste, il n’en dépend que de vous.

décembre 26, 2014 Posted by | Actualité | 2 commentaires

N’a rien fait de bon, le PQ?

Je vois souvent sur les réseaux sociaux cette question: qu’a fait de bon le PQ depuis qu’il est au pouvoir? Rien ou si peu, et aucune promesse tenue, selon plusieurs.  Voici quelques informations qui leur ont échappé:

 

– Fermeture de Gentilly-2

– Abandon de l’amiante

– Nombreuses lois contre la corruption

– Réduction d’impôt en abolissant la taxe santé pour 3.1 millions de Québécois.

NOUVELLE CONTRIBUTION SANTÉ PROGRESSIVE – 2013
Seuils de revenu net: 
Moins de 18 000 $: Aucune
18 000 $ à 20 000 $: 1 $ à 99 $ 
20 000 $ à 40 000 $: 100 $ 
40 000 $ à 42 000 $: 101 $ à 199 $ 
42 000 $ à 130 000 $: 200 $
130 000 $ à 150 000 $: 201 $ à 999 $
150 000 $ ou plus: 1 000 $

– Comme promis, abolition de  la loi 78 et de la hausse des frais de scolarité du PLQ. Maintien de la bonification des prêts et bourses. Indexation, tel que répété tout au long de la campagne électorale et avant. Seuil de contribution parentale passé de $28,000 à $45,000

– Investissement de près de 1M$ dans le cadre du programme AccèsLogis Québec pour logements à moindre coût pour les personnes dans le besoin, dans la région de Sherbrooke. De plus,  comme promis, 3,600 logements abordables (dont 1,500 dans la région de Montréal  en 2013-2014) s’ajouteront au cours des années (prévu dans le budget)

– Procureurs mandatés de trouver des preuves pour poursuivre les entreprises et récupérer l’argent volé à l’État (Ceic)

– Création de la Banque de développement économique du Québec (régions) Dépôt fait (bloqué par opposition)

– Programme d’appui au développement des attraits touristiques (baisse de 0,8 % du nombre des  touristes en 2012)

– Maternelle à 4 ans dans des zones de pauvreté afin de lutter contre le décrochage scolaire

– Bataille pour Registre des armes à feu

– Hausse du salaire minimum (2 fois)

– Dépôt de moratoire total sur gaz de schiste dans la Vallée du St-Laurent

– La deuxième phase du Registre du cancer est en cours

– Nouveau plan pour lutter plus efficacement contre le cancer

– Ajout de 146 lits de soins de courte durée à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, Lanaudière

– Ajout d’une somme de 8M$ afin de diminuer de 22,5% l’iniquité interrégionale dans le financement de la santé et des services sociaux

– Région des Laurentides bénéficiera annuellement d’un budget supplémentaire de 1 244 500 $ pour améliorer les services aux jeunes adultes de 21 ans et plus ayant un trouble envahissant du développement, comme l’autisme, une déficience intellectuelle ou une déficience physique.
Et 2 693 839 $ visant des objectifs plus généraux liés notamment à l’amélioration des services d’évaluation et d’intervention précoce, des services spécialisés offerts par les centres de réadaptation et du soutien à la famille.
Aussi, mise en place d’un groupe de travail devant se pencher particulièrement sur l’organisation des activités socioprofessionnelles offertes aux personnes de 21 ans ou plus ayant un TED ou une déficience.

– GMF: obligation d’ouvrir leurs portes les soirs et les fins de semaine

– Comme promis, instauration d’un crédit d’impôt remboursable pour les activités des jeunes

– Augmentation jusqu’en 2019 de taxe compensatoire des institutions financières. Pour ceux qui ne comprennent pas: http://www.revenuquebec.ca/fr/entreprise/impot/societes/declaration/compensatoire.aspx
– Hausse du taux d’imposition des revenus excédant 100 000 $

– Fin des programmes de petites centrales hydroélectriques à cause du surplus d’électricité (sauf Val-Jalbert)

– Adoption d’une nouvelle loi sur les mines

Règlement exigeant des sociétés minières le dépôt d’une garantie financière de 100 % des coûts de restauration des sites miniers qu’elles exploitent (entrée en vigueur 22/8/2013)

Adoption d’un nouveau régime d’impôt minier obligeant toutes les minières à payer une redevance

– Dépôt d’un projet de loi pour créer un comité indépendant qui aura pour mandat d’enquêter sur les incidents impliquant des policiers au Québec

– Projet d’électrification des transports

– Dépôt de nouvelle Loi 101 pour promotion de notre langue (bloquée par Opposition)

– Révision des cours d’histoire au primaire et au secondaire

– Vote dans les établissement scolaires et les centres de formation professionnelle

– Projet de Loi 22 – Bonification du régime d’indemnisation des victimes d’actes criminels

– Contribution de plus de 770 000$ pour le renouvellement de plusieurs conduites d’eau à Baie-Saint-Paul

– Annonce de la construction d’un nouvel hôpital à Baie-St-Paul

– Annonce de la construction d’un nouveau centre régional en cancérologie à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

– 8 M$ dédiés à la récupération des matières recyclables dans les aires publiques municipales. Programme financé à parts égales par le MDDEFP et par des contributions volontaires de Éco Entreprises Québec

– Plan ambitieux de promotion de la souveraineté
http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/02/20130208-233200.html

– Gouvernance souverainiste comme promis

– Motion proposée et adoptée à l’unanimité pour l’accès aux Archives fédérales concernant la Constitution

– Investissement de 61 millions pour construction de 226 unités de logements à prix modique au Nunavik

– Annonce de construction de cinq nouvelles écoles en Montérégie (re: boom démographique)

– Annonce de construction de trois écoles primaires et agrandissement de huit établissements scolaires dans Lanaudière

– Baie Saint-Paul aura une deuxième école primaire

– Construction de deux nouvelles écoles sur le territoire de Sherbrooke

– Banque de lait maternel pour prématurés

– Souveraineté alimentaire  “Nos terres agricoles sont notre richesse et notre garde-manger”

– Nouvelle Unité des soins palliatifs Portneuf  (inaugurée 26 avril 2013)

– Échographies en clinique privée seront désormais couvertes par le système de santé public

– Octroi d’une aide financière à la Fondation de la visite (violence conjugale immigrantes et minorités ethnoculturelles)

– Nouvelles exigences alimentaires du gouvernement dans les hôpitaux et les centres d’hébergement.

– Comme promis, investissement récurrent de 15 millions pour les soins palliatifs dont 11 millions pour soins à domicile, le reste aux CHSLD et centres d’hébergement

– Un des fleurons de l’industrie culturelle de Lanaudière va subir une cure de rajeunissement grâce à une subvention du gouvernement

– Annulation de la hausse de 20% du tarif du bloc patrimonial d’électricité du PLQ et remplacement par indexation au coût de la vie

– Investissement total de 121,7 millions au Centre femme-jeunesse-famille au CHUS

– Meilleur accès à la justice: montant aux petites créances passera de $7,000 à $15,000

– Plus de 500 000 personnes supplémentaires seront admissibles à l’aide juridique gratuite grâce au rehaussement des seuils d’admissibilité

– Plan d’action quinquennal pour le développement de l’industrie des pêches et l’aquaculture commerciale: investissement de 12,5 millions $ par année pour les deux prochaines années

– Le gouvernement Marois a réussi à attirer le géant britannique des effets spéciaux FRAMESTORE à Montréal en début d’année. La société londonienne prévoit créer 200 emplois d’ici la fin de l’année à Montréal pour ainsi devenir la plus importante entreprise d’effets spéciaux au Québec.

– Dépôt du projet de loi 27 pour une loi-cadre reconnaissant la contribution positive du secteur de l’économie sociale au développement économique et social du Québec.

– Abolition de la règle des 15 ans pour les médicaments. Conséquence : médicaments moins chers.

– Contrat de la clinique Rockland MD non renouvelé. Donc, fin de la sous-traitance coûteuse par Hôpital Sacré-Coeur.

Fin des “frais accessoires” disproportionnés et non justifiés dans les cliniques privées (gouttes à 300 $, etc.).

– Fin des PPP dans le réseau de la santé (cinq CHSLD en PPP, construction du CHUM et du CUSM)

– 110 M $ de plus pour les services aux aînés comme promis

-  Adoption d’une réglementation pour la certification des résidences pour aînés

– Fin du préavis de 24 h pour les visites d’inspection en CHSLD

– Nombreuses actions en matière d’affaires autochtones
http://www.premier.gouv.qc.ca/actualites/communiques/details.asp?idCommunique=1775

Succès concret de la PM au Conseil de la fédération: a réussi à convaincre ses homologues de rejeter le nouveau programme fédéral de formation de main-d’oeuvre, la Subvention canadienne pour l’emploi

– Le Centre d’excellence du logiciel libre a été créé

– Projet de relancer l’investissement privé et public dans la recherche et le développement qui était de 2,58 % en 2009 afin d’atteindre 3 % du PIB en 2018; revoir la fiscalité des entreprises pour accroître l’investissement privé.

– Des mesures prises pour faciliter la scolarisation au Québec des enfants migrants dont les parents sont à statut précaire

– Charte du bois pour permettre à nos entreprises de construire des édifices jusqu’à six étages en bois

– Nouvelle unité de soins intensifs et agrandissement du secteur de la chirurgie d’un jour au Centre hospitalier régional de Lanaudière.

– Annonce récente de fonds pour le très attendu projet d’agrandissement de la résidence Gustave-Gauvreau de l’hôpital de Sept-Îles.

– Mission de la PM au Mexique: 16 contrats ou ententes signés, particulièrement dans les secteurs des technologies de l’information et des communications, du maritime, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et de l’aéronautique.

– Énergie propre : aide financière de 400 000 $ à Nova-Pro Développement (réduction des émissions de gaz à effet de serre)

– 10 millions de plus à la SCFG afin de couvrir les frais d’entretien et de réhabilitation de la ligne Matapédia-Chandler-Gaspé

– Décret adopté pour forcer Laval et les MRC de Deux-Montagnes et Sainte-Thérèse-de-Blainville à respecter le dernier tracé des zones inondables, établi en 2005.

– Aide financière spéciale destinée à appuyer la flottille des homardiers du Québec

– Comme promis, des négociations sont entamées avec Ottawa pour rapatrier l’assurance-emploi

– 4.5M$ pour le projet de l’unité de service externe de gériatrie ambulatoire pour le CSSS du Rocher-Percé (création de nombreux emplois)

– Investissement de 173 millions dans le complexe des sciences de l’UdeM

– Lancement d’un Plan Québécois des infrastructures de 92.3G$ pour les dix prochaines années

– Investissement de 200M$ pour une stratégie industrielle de développement des transports et énergies propres

– Annonce de 50 millions dans un fonds de capital de risque de 108 millions pour aider les entreprises en développement spécialisées dans les technologies propres

– Subvention au groupe UTILE pour la création d’une coopérative d’habitation pour les étudiants, avec le montant du profit de la vente de la partie nord de l’Îlot Voyageur

– Aide financière de 6.5M$ pour l’acquisition du Grand séminaire de Chicoutimi par l’UQAC

– Test FIT pour les 50-74 ans qui fera chuter les listes d’attente pour les coloscopies

– Respect de l’engagement du lancement du plus grand chantier dans le secteur culturel à Québec (Impact économique + nombreux emplois) http://www.premier-ministre.gouv.qc.ca/actualites/communiques/details.asp?idCommunique=2253

– Investissement d’un million pour entretien des quais maritimes à Kuujjuaq

– Mission en Afrique: 44 ententes commerciales ou institutionnelles conclues

– Octroie d’un bail minier à Mines Richmont pour son projet d’exploitation d’un gisement satellite au site minier de la mine Beaufor

– Investissement majeur pour un nouveau lieu de diffusion spécialisé pour l’enfance et la jeunesse à Sherbrooke

– Investissement Canada-Québec de 13,18 millions de dollars pour le lancement des travaux du Centre des foires de Drummondville

– Le PQ investira une somme de 84 millions de dollars pour l’ajout de 208 km de voies réservées dans la grande région de Montréal

– Programme d’aide financière Levier: près de 20 millions pour les entreprises de transformation alimentaire québécoises

– Annonce de 470 M$ pour le renouvellement de la Politique nationale de la ruralité sur 10 ans

– Aide gouvernementale à Technicolor qui s’installe à Montréal: rentrées fiscales du studio prévues à 7 millions sur cinq ans. Création de 200 emplois en 3 ans

– Octroi de 3,5 M$ pour le transport adapté

– Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie – Le ministre Yves-François Blanchet annonce la création de plus de soixante nouveaux emplois

– TeraXion s’installe à Québec.  Réalisées au coût de 10 millions de dollars, ces nouvelles installations ont bénéficié de prêts totalisant près de 3 millions de dollars de la part d’Investissement Québec.

– Proposition d’une Charte des valeurs québécoises (laïcité)
Nombreuses consultations de la population à travers tout le Québec
(Engagement électoral)

– Lancement de la Politique économique Priorité emploi
http://www.gouv.qc.ca/portail/quebec/pgs/commun/asurveiller/infos/asurveiller_131007_politique-emploi/?lang=fr

– Prêt de 12,5 millions à l’entreprise Neptune Technologies pour la relance de son usine de Sherbrooke (emplois)

– Accélération des investissements dans les écoles de la région de Montréal pour contrer les moisissures et 74 millions de dollars pour l’agrandissement, rénovation et réfection d’infrastructures éducatives de la région et 25 millions pour rénovations des laboratoires désuets

– Entente historique paraphée avec la nation atikamekw ( gestion et développement des ressources naturelles et du territoire)

– Investissement pour cinq projets de développement du Nord québécois

– Recherche et innovation: 3.7 milliards sur cinq ans

– 225 millions pour l’industrie touristique: mise en valeur du fleuve Saint-Laurent et tourisme hivernal

-  Signature d’une entente entre la municipalité de Havre-Saint-Pierre et le ministère des Ressources naturelles, conformément au programme relatif à une cession de terres en faveur des municipalités nordiques. Terrains rendus disponibles: 92

– Loi 99: motion adoptée à l’unanimité (avenir constitutionnel du Québec)

– Lutte contre l’homophobie: appel de projets de 330 000 $ lancé pour soutenir l’action des groupes communautaires LGBT

– Rehaussement du financement des maisons de soins palliatifs et ajout de 47 lits dédiés

– Plan de développement du commerce extérieur 2013-2017 : 82M$ pour soutenir les entreprises exportatrices québécoises (6,000 emplois en 4 ans)

– 5,000 organismes communautaires dans le domaine de la santé, éducation et logement social recevront 162 millions de plus sur 3 ans

– Lutte contre le chômage des immigrants et amélioration des efforts d’intégration: 57 millions supplémentaires d’ici 2017. Aussi, 13 millions pour la francisation des immigrants

– Bonification de l’aide aux plus pauvres: 71.4  millions sur 3 ans

– Stratégie d’électrification des transports pour faire du Québec un leader mondial des transports électriques. Diminution des émissions des gaz à effet de serre et de notre dépendance énergétique

4 M$ à Bombardier pour la formation de 1 450 nouveaux postes

– Nouveau programme pour aider les immigrants à se lancer en affaires (Projet entreprendre)

– Annonce de la première étape du projet d’agrandissement de l’Hôpital régional de Rimouski

– 430 millions pour transformer l’industrie forestière et développer les filières à fort potentiel afin de maintenir et créer les emplois de l’avenir

– Octroi d’un bail minier à Métanor dans le cadre du Nord pour tous (250 emplois de qualité)

– Nouvelle cimenterie à Port-Daniel–Gascons: 2300 emplois pendant la construction et création de 400 emplois permanents

-  Annonce de création de 361 nouvelles places en garderie dans le Centre-du-Québec

– La ministre Nicole Léger dévoile les projets retenus pour la création de 628 nouvelles places en garderie en Estrie

Un enfant, une place : au tour des 15 000 places! – La ministre Nicole Léger dévoile les projets retenus pour la création de 1 263 nouvelles places en garderie dans les Laurentides

– Ajout de 259 places principalement en CPE en Abitibi-Témiscamingue

– Annonce d’ajout de 3,106 places en garderie en Montérégie (547 nouveaux emplois)

Forum national sur la santé mentale – Le gouvernement résolument engagé à agir en santé mentale – Prévention

– Rendez-vous national de la forêt – Une première au Québec : Martine Ouellet annonce dès janvier les investissements en sylviculture pour 2014-2015

– MRC de Beauharnois-Salaberry et Rousillon – Mise en place d’installations de biométhanisation : Bientôt une réalité

– Geo-Plus à la conquête des marchés étrangers – La députée Suzanne Proulx annonce l’attribution d’un prêt de 400 000 $ du gouvernement du Québec

– La ministre Véronique Hivon confirme une aide financière de 558 000 $ à deux organismes du Carré St-Louis de Joliette

– Politique nationale de la ruralité 2014-2024 – La solidarité : une richesse pour le Québec – Le gouvernement agit pour assurer le développement des communautés rurales de l’Abitibi-Témiscamingue

– 15M aux victimes de la pyrrhotite

– Agrandissement des installations du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption – Le gouvernement du Québec annonce l’implantation du programme d’études Techniques d’orthèses visuelles

– Politique économique du gouvernement du Québec – Priorité emploi : La ministre annonce des investissement près de 11 M$ dans les écoles de la région de l’Outaouais

– Reconstruction du pont David-Laperrière – Le ministre Yves-François Blanchet souligne la fin d’un chantier de taille

– Mission de la première ministre en Europe: plus de 600 emplois et près de un demi-milliard en investissements

– Refonte majeure du Règlement sur le Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs afin de mieux protéger les acheteurs

– Annonce du rehaussement de la capacité d’accueil de l’Unité de médecine familiale (UMF) Côte-des-Neiges

– Maintien du gel des bonis des hauts fonctionnaires

– Depuis 1985, c’est la première fois que gouvernement accorde plus de bourses que de prêts aux étudiants

– Bonification des services remboursables pour les soins dentaires aux enfants

-  Projet de loi pour protéger les fonctionnaires qui dénoncent les actes de collusion et de corruption

– Investissement de 18,2 M$ et la création de 150 emplois spécialisés à l’Institut de Cardiologie de Montréal pour le programme ARTERIA

– Investissements totalisant 9 234 000 $ à l’hôpital de Saint-Jérôme. Création d’un centre externe de dialyse. Ajout de lits. Aménagement de cliniques externes polyvalentes au Pavillon Rosaire-Lapointe. Équipement servant à développer un hôpital de jour en santé mentale

– Dépôt de la première politique québécoise sur l’itinérance 

——–——————-

Cette liste (non exhaustive) a pour seul but de démontrer que bien que les critiques soient normales et utiles, l’honnêteté intellectuelle de bien s’informer avant de les émettre demeure essentielle. Et non, je n’ai pas fait ce bilan par partisanerie aveugle, mais bien par souci de Justice et de Vérité.

Certes, le PQ ne gouverne pas de façon parfaite (aucun gouvernement ne le peut) mais soyons de bonne foi et “rendons à César ce qui appartient à César”. Aussi simple que ça.

Tout ce qui est énoncé plus haut peut être vérifié sur Google, dans les médias et sur le site du PQ.

 

 

 

mai 6, 2013 Posted by | Actualité | 49 commentaires